Le pouvoir émotionnel de la musique

          1. Musique et cerveau

Le son, d’abord traité par les structures de l’oreille et l’intégralité du système auditif, est ensuite traité par différentes parties du cerveau, impliquées par exemple dans la mémoire, les émotions, les mouvements, ou d’autres modalités sensorielles. Alors que certaines sont communes à la musique et au langage, d’autres seraient spécifiques à la musique.

 

Quelques-unes de régions cérébrales impliquées dans le traitement de la musique.

 

Le pouvoir émotionnel de la musique, dont sont responsables les structures cérébrales participant aux émotions (tels l’amygdale cérébrale ou le cortex orbitofrontal), est en grande partie responsable de l’effet thérapeutique ou non d’une musique.

 

          2. Musique et émotions

Depuis les travaux et études statistiques réalisés récemment, il est prouvé qu’une audition musicale peut déterminer un changement de l’état l’affectif existant ou renforcer cet état affectif. Cependant les réponses affectives à une œuvre musicale sont le fruit de plusieurs facteurs : le tempérament de l’individu, son éducation, le contexte socio-culturel, et bien entendu le choix de l’œuvre et son interprétation. De ce fait le niveau d’intensité des réactions émotionnelles lors de l’écoute musicale varie avec les individus et se montre révélateur : une réaction toujours identique, quel que soit le genre d’œuvre proposé, est souvent signe d’une profonde angoisse, alors qu’un niveau d’intensité très élevé permet de déceler les cas pathologiques.

 

Parmi les facteurs responsables du pouvoir émotionnel de la musique, on trouve différents éléments musicaux dont l’utilisation se montre prépondérante en musicothérapie.

 

        • Tempo et rythme :

Si le rôle physiologique du tempo en musicothérapie est prépondérant, son effet sur chaque patient reste ambigu. En effet, un tempo rapide peut exprimer la joie, mais aussi la passion ou l’angoisse, un tempo lent le calme, la majesté, ou encore la tristesse. D’autre part, la régularité du tempo ajoute une autre signification : elle peut produire un effet sécurisant ou à l’inverse obsédant. Quant à l’irrégularité d’un tempo, il engendre la plupart du temps un sentiment d’angoisse.

Le rythme, inséparable du tempo, aussi bien que de la mélodie, est également très important dans le domaine thérapeutique. La répétition rythmique est ainsi fréquemment employée pour combattre l’angoisse. Renvoyant par exemple aux berceuses, aux comptines, etc., elle peut apaiser des enfants, des handicapés mentaux. On utilise de même la répétition rythmique dans les musiques d’induction au sommeil.

 

         • Fréquence :

En ce qui concerne les hauteurs de sons, un registre aigu, caractérisé par des hautes fréquences, évoque le monde idéal ou surnaturel. A l’inverse, la prédominance d’un registre grave, caractérisé par des basses fréquences, s’applique au monde matériel ou même infernal.

 

          • Intensité :

Les recherches sur le rôle de l’intensité font apparaître une constante : à un niveau d’intensité très faible, beaucoup d’œuvres musicales ont un effet sécurisant ; à l’inverse, un niveau d’intensité élevé est souvent générateur de stress.

 

          • Structure musicale :

Enfin, la structure musicale, dans la mesure où elle est perçue par l’auditeur, peut avoir sur lui une influence bénéfique. La répétition de thèmes, de motifs sonores, de rythmes, etc., peut donc être responsable de l’effet sécurisant d’une musique sur un patient et du plaisir qu’il éprouve à l’écouter. Mais de la même manière, la musique contemporaine, dont la structure peut être déroutante pour certains auditeurs, peut déclencher des réactions d’angoisse ou d’agressivité.

Si chacun des éléments constitutifs de la musique produit des effets repérables sur l’homme, l’interaction de ces différents facteurs est une première difficulté d’utilisation de la musique en thérapie. De plus, si on peut généraliser certains effets de différents éléments musicaux sur les émotions humaines, il n’en reste pas moins que chaque individu interprétera et ressentira différemment la musique qu’il perçoit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×