Une musique pour le bien-être

          1. La musicothérapie

« La musicothérapie est une forme de psychothérapie ou de rééducation, d’aide psychomusicale, selon les cadres considérés, qui utilise le son et la musique –sous toutes leurs formes- comme moyen d’expression, de communication, de structuration et d’analyse de la relation. Elle est pratiquée en groupe comme individuellement, avec des enfants comme avec des adultes. » Edith LECOURT.

Edith LECOURT est l’une des pionnières de l’avènement de la musicothérapie en France et l’auteur de Découvrir la musicothérapie paru en 2005 aux éditions Eyrolles. Elle est actuellement enseignante-chercheuse à l’Université Paris-Descartes, spécialisée dans la musicothérapie et la psychothérapie.

 La musicothérapie se définit donc comme l’utilisation de la musique, du son, de la voix et du corps à des fins thérapeutiques. Elle se base sur la relation de communication et d’expression qui se construit et qui évolue entre le musicothérapeute et son patient dans un but psychothérapeutique ou rééducatif.

 La musicothérapie cherche à atteindre, à toucher les personnes afin de permettre une communication non verbale mais musicale. Cette communication a pour but de provoquer un état émotionnel agréable, une sensation de bien-être, une harmonie intérieure, une joie ou, au contraire, un malaise, une gêne, de la tristesse, qui soit propice à l’ouverture du patient sur lui-même et sur les autres, à sa prise de conscience et à un moyen de lutter contre ses douleurs ou son mal-être. Il s’agit donc d’une aide psychologique qui apporte une certaine harmonisation à un déséquilibre, de nature psychologique ou physique.

 La musicothérapie est une composante des art-thérapies qui regroupent toutes les pratiques artistiques exercées dans un but éducatif ou psychothérapeutique : de la peinture à la menuiserie en passant par la poésie, l’arrangement floral et la jonglerie.

 La musicothérapie est donc en partie une thérapie qui utilise comme intermédiaire la musique. Elle se base en effet sur une relation de communication entre thérapeute et patient. Elle se différencie cependant de ses congénères par son côté ludique et accessible. C’est pourquoi certaines personnes préfèrent passer par la musique, entité connue, naturelle et quotidienne, avant de s’engager dans une psychanalyse ou une psychothérapie.

 Elle demeure cependant une véritable thérapie à l’issue de laquelle un résultat est attendu. Le nombre de séances est déterminé dès le début de la consultation, sous réserve de modifications, et un bilan est fait à chaque fin de séance. En cela elle se différencie des techniques psychomusicales.

 

          2. Les techniques psychomusicales

 Les techniques dites psychomusicales constituent une branche de la musicothérapie. Il est, bien entendu, toujours question d’apaiser le patient et de l’aider avec pour médiation la musique. Cependant, elle se détache de la « thérapie » proprement dite dans le sens où, à l’inverse de la musicothérapie, il n’y a pas le « cadre thérapeutique », c’est-à-dire pas de protocole, de résultat précis attendu, pas de réussite ou d’échec, ni de nombre de séances arrêté. Les techniques psychomusicales ont en effet pour unique but la relaxation des patients par l’utilisation des bienfaits de la musique. Cette technique est avant tout basée sur la relation qu’entretiennent le thérapeute et son patient et la confiance.

On notera qu’en relaxation, il est recommandé de ne pas utilisé de chansons connues, celles-ci appelant la stimulation du cerveau alors que le but est au contraire l’immersion totale dans la musique et l’absence de questionnement.

  • Si il n’existe pas de musique « thérapeutique » proprement dite, car tout le monde n’interprète pas un morceau de musique de la même façon, cela dépend du vécu de la personne et de sa relation à la musique, on peut tout de même attribuer à certaines sonorités un effet : les sons graves, caractérisés par une fréquence de grande amplitude, ont un effet apaisant, alors que les sons aigus ont pour effet de crisper et de tendre la personne. Ce seront donc les sons graves, produits par exemple par un didgeridoo, qui seront utilisés en techniques psychomusicales. On peut alors parler de « massage sonore ». En effet, les ondes produites par l’instrument vont faire vibrer les cellules, les tissus à la manière d’un massage.

 

 

Didgeridoo

 

didgeridooDidgeridoo

 C'est un instrument dans lequel on souffle et qui produit des sons très graves.

  • Les bols tibétains, bols produisant des sons variés suivant leur taille à l’origine utilisés dans les médecines traditionnelles tibétaine et chinoise, sont utilisés dans les techniques psychomusicales et ont pour but le rééquilibre corporel et spirituel du patient par l’intermédiaire de ses centres d’énergie ou chakras (au nombre de sept dans la tradition asiatique).

Bol tibétainBol tibétain

Bol métallique composé de sept métaux différents (en référence aux sept chakras) qui peut être de taille variée. On peut l'utiliser ou bien en le frappant doucement ou bien en tournant autour avec l'outil en bois en "raclant" le bord.

 

  • La culture asiatique a également amené en Occident les mantras, équivalent de la litanie, où des phrases courtes à signification positive sont incessamment répétées dans le but de détendre.

 

Mantra "Shiva Mahamrityunjaya Mantra" répété 9 fois

 

  • Le rythme est lui aussi utilisé dans la recherche de bien-être des patients. Il affecte le cœur et la vitesse de ses battements suivant sa vitesse. L’utilisation du rythme a pour but la dynamisation des patients. Les musiques africaines sont un bon exemple de musiques stimulantes grâce à un rythme marqué et varié. Ce type de musique peut être utilisé chez des personnes victimes d’addictions dans le but de les faire sortir de leur léthargie habituelle et de leur donner l’énergie nécessaire pour échapper à leur assujettissement. Le modèle d’équilibre en matière de rythme reste en théorie la musique de Mozart qui est reconnue pour ses effets thérapeutiques. Ses œuvres, très structurantes, peuvent en effet souvent être décomposées en quatre phases rythmiques distinctes : un premier mouvement rapide, un deuxième lent, une danse et un dernier mouvement rapide.

 

Rythme africain

Pour conclure, on peut dire que les techniques psychomusicales ont une visée plus psychologique par rapport à la musicothérapie qui a une visée plus médicale.

 

          3. Applications

La musicothérapie, aussi bien que les techniques psychomusicales, est une thérapie accessible à tous, sans distinction d’âge, de sexe, d’état physique ou mental et ne nécessite pas de compétences musicales particulières.

  • Elle s’adresse tout d’abord aux personnes âgées, dans le cadre de soins palliatifs, c’est-à-dire des soins visant à améliorer le quotidien des personnes atteintes d’une maladie grave, potentiellement mortelle, en apportant un soutien psychologique et affectif aux personnes concernées ainsi qu’à leurs familles. Le but est, dans ce cadre, de faire accepter la mort comme une étape naturelle de la vie et d’assurer son équilibre psychologique à la personne. Des interventions sont souvent faites dans les maisons de retraites auprès des personnes âgées, malades ou non. Ceci afin de les accompagner dans leurs dernières années, de les distraire de leur quotidien et de les faire vivre aussi activement que possible jusqu’à la mort, dans la bonne humeur, en leur apportant une richesse sonore dont ils ne disposent plus en collectivité. Ceci toujours dans une recherche de bien-être et de relaxation.
  • La musicothérapie est un procédé utilisé également chez les personnes handicapées, physiques et mentales. Chez les personnes muettes, par exemple, la musique reste l’un des seuls moyens de communication avec la gestuelle. Les personnes sourdes, quant à elles, si elles ne peuvent entendre la moindre note de musique, sont particulièrement sensibles aux ondes produites par les instruments ou la voix. Ces ondes font en effet vibrer les cellules et les tissus grâce à la forte teneur en eau de l’organisme qui favorise une propagation plus rapide du son et agissent comme un massage sur le corps. Pour les handicapés physiques privés de mobilité, l’écoute de musique est un biais qui permet d’accéder à la relaxation sans nécessiter de mouvements ou de déplacements. Le soutien psychologique apporté par la musique est de plus primordial chez des personnes limitées physiquement celles-ci étant susceptibles d’en souffrir et de ne pas arriver à accepter cette déficience, ceci pouvant entrainer dépression et isolement.
  • L’ensemble des pathologies mentales et neurologiques que sont l’autisme, la maladie d’Alzheimer, la trisomie, la schizophrénie, la dysphasie (troubles graves du langage), les déficiences intellectuelles et cognitives sont autant de troubles qui altèrent les actions quotidiennes (faire le cuisine, par exemple), le contact avec les autres et le développement personnel. Ces troubles peuvent être à l’origine d’une baisse de l’estime de soi, d’une perte de confiance en soi, et, par ce biais, d’un sentiment d’incompréhension et d’un isolement social. La musicothérapie offre donc un moyen de communication et d’interaction alternatif à des personnes dans l’incapacité de s’exprimer oralement par la pratique d’instruments de musique. Cette pratique peut apporter au patient la reconnaissance de ses capacités (ici, musicales) et une remontée de son estime pour lui-même. Elle apporte également un soutien et un accompagnement psychologique afin d’aider les malades à surmonter les angoisses liées à leurs pathologies.
  • Les femmes enceintes, les bébés ou les parents avec leurs enfants peuvent aussi bénéficier de séances de musicothérapie. Les techniques de chant prénatal ont été développées par Marie-Louise AUCHER, chanteuse et chercheuse sur les relations corps-musique qui a démontré l’importance de la voix maternelle pour le fœtus. Le chant prénatal constitue un accompagnement pendant la grossesse et une préparation à l’accouchement. Le but est, pour l’enfant et la mère, d’entrer en contact par l’intermédiaire de la voix maternelle et de la musique afin de développer une relation et une familiarisation avant même la mise au monde. Cette pratique est aussi bien bénéfique pour la mère que pour le bébé. En effet, le système auditif du fœtus ne se développe qu’à partir de la 30ème semaine de gestation, cependant, des études ont démontré qu’il perçoit les vibrations du son à partir de la 7ème semaine grâce à la résonnance de l’os de son crâne et du bassin maternel. Seules les basses fréquences sont perceptibles par le fœtus, les sons aigus étant filtrés par les muscles et le liquide présents dans le corps. C’est pourquoi l’usage de la contrebasse et de sonorités graves sont fréquents lors de séances de chant prénatal. Toutes les vibrations transmises au fœtus sont des stimuli, nécessaires au développement de son système auditif. Après la naissance, l’enfant est capable de reconnaître les mélodies ou les voix écoutées lors de la période prénatale ce qui a pour effet de susciter son intérêt et de le calmer. De même, pour la mère, la production de sons de basses fréquences aide à avoir une expiration plus longue et aisée que la respiration ordinaire ne le permet. Ceci permet une oxygénation plus importante, indispensable lors d’un effort physique tel que l’accouchement, qui a en outre l’effet de détendre. La pratique du chant prénatal prépare donc la future mère à la mise au monde. De plus, l’émission de telles sonorités lors de l’accouchement même aide la femme à se détendre et peut, de ce fait, en diminuer la durée et la douleur.
  • La musicothérapie est aussi utilisée chez les adultes et les jeunes ayant des problèmes de dépendance à l’alcool ou la drogue. Sans, bien entendu, les guérir, la musique et le thérapeute les soutiendront et les accompagneront au long de leur démarche curative en mettant l’accent sur la confiance, l’expression et la créativité.
  • La musicothérapie est également accessible aux personnes angoissées, timides, déprimées qui souhaitent s’ouvrir sur eux-mêmes et sur les autres, reprendre confiance en eux, s’épanouir ou simplement se familiariser avec le milieu et les techniques musicales.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site